Vous êtes ici

Les lauréats La Fabrique 2015 sont...

Publié le 06.10.2015 -
La Fabrique 2015

Les élus régionaux aquitains ont voté ce lundi 5 octobre une aide régionale à 8 projets déposés dans le cadre du dispositif La Fabrique 2015 [Créativité et innovation numériques culturelles], du programme Aquitaine Cultures Connectées.
Cet appel à projets soutient la réalisation de projets numériques en vue du développement des usages créatifs et innovants dans le secteur culturel, portés par des entreprises, associations et collectivités aquitaines.

La troisième édition, lancée le 17 mars dernier  (après 2011 et 2013) avec une enveloppe globale de 200 000 euros, va ainsi permettre aux projets numériques suivants de voir le jour :

  • L'arbre intégral / Un projet de l’association Le poème en volume (33) / 25 000 € 
  • Splitting Time / Un projet de la société Marmitafilms (33) / 25 000 € 
  • Paysages Nomades  / Un projet de la SCOP Glob Théâtre (33) / 24 000 € 
  • Cinquecento, Navarrenx au XVIème siècle / Un projet de l’Association Développement Enseignement Recherches Aquitaine - ADERA (33) / 28 000 € 
  • Fébus 2.0 / Un projet de la société Atelier IN 8 (64) / 25 000 € 
  • Kilomètre Zéro / Un projet de l’association Lena d'Azy (33) / 15 000 € 
  • Jazz augmenté / Un projet de la société Lubat Jazzcogne Productions (33) / 30 000 €
  • La fabrique à histoire / Un projet du Centre des Monuments Nationaux (33) / 28 000 €

 

Via cet appel à projets La Fabrique, les objectifs de la Région sont de :
- proposer un nouveau type d’offre à destination du public dans tous les champs du secteur culturel (spectacle vivant, musique, patrimoine, arts plastiques, oeuvres cross/transmédia, etc.),
- prendre en compte les nouvelles dimensions créatives et encourager leur développement,
- inciter les professionnels aquitains et les encourager à développer leurs compétences dans la création de nouveaux contenus, applications et services culturels numériques à forte valeur ajoutée,
- susciter les synergies et la coopération entre acteurs culturels et numériques sur le territoire.

 

Les projets lauréats 

"L’Arbre Intégral" est une méditation poétique sur la triade homme-arbre-réseau, utilisant les dernières technologies de réalité augmentée dite "projective". Le projet est divisé en deux volets :
• Un spectacle de danse augmentée : d’une durée de 50 mn, il propose autour du pas de deux d’un danseur un décor virtuel en évolution permanente,
• Un site web innovant, arbre-integral.net : destiné à tous les supports numériques, du smartphone à la télévision grand écran, il se présente sous la forme d’un livre 3.0, sorte d’ "infra-sculpture" complexe.
Au terme des développements, les deux volets convergeront pour produire un spectacle dont la chronologie, issue de la lecture aléatoire produite par le site, sera différente à chaque représentation. 
Le projet associe un danseur-chorégraphe du Malandain Ballet Biarritz, un écrivain (fondateur du Poème en Volume), un compositeur du SCRIME et un graphiste 3D, une équipe scientifique et technique composée de trois chercheurs de l’ESTIA et de l’INRIA, un développeur et un intégrateur graphique.
 

Le projet "Splitting Time" est une création artistique numérique inspirée du mythe d’Orphée et Eurydice.
Le dispositif se déroule sur 3 écrans de rétroprojection disposés les uns derrières les autres à travers lesquels les spectateurs peuvent déambuler et provoquer la rencontre par surimpression des deux personnages qui, suivant le mythe, ne devraient jamais se retrouver l’un face à l’autre sous peine d’entrainer la mort d'Eurydice.
Le principe repose sur une installation vidéo et des caméras qui détectent le mouvement de spectateurs dans la zone des écrans. Le logiciel fait alors varier les visuels tout en déclenchant un événement sonore (dialogues, souffles, inspirations) créant ainsi une immersion totale du public dans l’œuvre dont il devient acteur.
Le projet a été écrit et conçu par Patrick Hébrard, auteur, vidéaste et plasticien exposé à travers le monde qui explore depuis de nombreuses années l’art vidéo et médias.
 

Le projet "Paysages nomades" est la déclinaison numérique d’une série de spectacles proposant une découverte des nouvelles écritures mettant à l’honneur les jeunes auteurs dramaturges. Créant un nouveau rapport entre spectateurs et textes contemporains, il lie spectacle vivant, livre, installation et application numérique.
"Paysages nomades" se décline sous 2 formes :
- Des bulles en itinérance dans la ville : un ou plusieurs fauteuils-boules, équipés de casques et de tablettes numériques, permettent la découverte de textes dramatiques contemporains. Ces textes sont chuchotés et prolongés par les illustrations de grands noms de la BD.
- Une application numérique : elle permet de faire entendre plus largement les textes des auteurs tout en facilitant l’accès de l’utilisateur à des créations visuelles et sonores originales. Un lien invitera à découvrir les livres des auteurs, dont ceux édités par les Editions Moires, partenaire du projet.
Téléchargeable par tous, cette application sera également proposée aux opérateurs culturels, éducatifs ou sociaux disposant d’équipements connectés (médiathèques, établissements scolaires, ….)
Des actions de médiation, conçues en partenariat avec Jeunes Science Bordeaux, accompagneront sa diffusion.
 

Le programme Cinquecento propose de mettre à disposition du public la reconstitution virtuelle 3D et en réalité augmentée de Navarrenx vers le milieu du XVIe siècle dans un format contemporain proche du jeu vidéo en 3D temps réel.
Il sera décliné sur deux supports :
- une application représentant Navarrenx en 3 dimensions, accessible sur une dalle tactile à l’Office du Tourisme de la ville. Le public pourra parcourir la place-forte de manière immersive mais aussi réaliser des minijeux et découvrir l’architecture de l’époque,
- une application mobile pour découvrir en réalité augmentée les éléments disparus ou modifiés de Navarrenx.
 

  • Fébus 2.0 
    Un projet de la société Atelier IN 8 (64)

Febus 2.0. est une fiction spatiale ludique autour du personnage historique Gaston Fébus, prince du Béarn, et du territoire béarnais tel que constitué en unité au XIVe siècle. Cette création poursuit deux objectifs finaux :
- la transmission d’un savoir (sur le personnage Gaston Fébus, son rôle politique, son apport intellectuel, le contexte – la vie au Moyen-Âge, l’état des connaissances en sciences, en stratégie et en architecture militaire, l’effervescence artistique par les biais des cours du sud de l’Europe),
- la valorisation d’un patrimoine territorial (paysages, monuments médiévaux,etc.).
 

  • Kilomètre Zéro 
    Un projet de l’association Lena d'Azy (33)

Dans Kilomètre Zéro, Cécile Léna, souhaite créer un parcours immersif au sein d’une scénographie composée de spectacles miniatures, en renouvelant les formes narratives. Le projet créé une multi-narration qui suit l’histoire et l’errance d’un boxeur autour des années 30 entre l’Extrême-Orient et les Etats-Unis.
Pour permettre au spectateur, ou au simple visiteur de pouvoir accéder à chaque niveau de lecture, des outils de création et d'interactivité sont développés pour aboutir à un espace scénographié connecté.
 

Jazz augmenté est un spectacle enrichi dans lequel des musiciens de jazz interagissent avec un agent informatique qui improvise en écoutant ses partenaires.
Le projet se penche sur la question de la scénographie des interactions homme-machine dans un contexte de jazz, où la relation musique-corps et les questions du rythme et du groove jouent un rôle déterminant.
Ce processus de création est issu des travaux de recherche menés en collaboration avec deux laboratoires du CNRS (IRCAM et CAMS). Une technologie innovante a été conçue grâce à la mise au point du logiciel ImproteK. Celui-ci prend en compte le rythme vivant dans le jeu collectif en s'adaptant souplement au tempo des partenaires humains.
 

Le projet « La Fabrique à histoires » propose au jeune public et aux familles des parcours scénarisés qui invitent à retisser l’histoire de lieux culturels à travers l’identité d’un territoire. Le dispositif s’articule autour de trois éléments complémentaires : des applications mobiles de visite in situ, un site internet transversal, et des ateliers “Do It Yourself” (DIY) dans un monument.
Partant du château de Cadillac, avec une première extension à l’abbaye de la Sauve-Majeure, en lien avec la tour Pey Berland, le dispositif créé des liens narratifs entre ces lieux, et met en réseau le territoire aquitain.
Il propose une découverte atypique de chaque lieu, de son histoire et de son patrimoine, prolongée au-delà du temps de visite dans une approche transmédia.
 

 

Plus d'informations

> En savoir plus sur l'appel à projets et ses éditions 2011 et 2013

Partagez

La Fabrique 2015

Tags

Commentaires

Laisser un commentaire
To prevent automated spam submissions leave this field empty.
Lire la Charte d'utilisation des commentaires

    Initiatives innovantes

    Des lieux, des créations et des acteurs de l’innovation culturelle aquitaine